jeudi 31 décembre 2020

[règles de publication] Commentateurs et contributeurs

Message à l'attention des commentateurs du blog


Puisque la question m'a été posée à plusieurs reprises : oui, vous devez être enregistré pour pouvoir commenter les notes déposées par les contributeurs de ce blog. Si vous désirez rédiger un commentaire, merci de bien vouloir aller lire la suite en cliquant ici.

Message à l'attention des contributeurs du blog

Pour une utilisation facile des rubriques et des archives de ce blog, merci de bien vouloir aller lire la suite en cliquant ici

.

mercredi 1 janvier 2020

[généalogie] espace des contributions

Ami lecteur, afin de te permettre de partager tes découvertes en généalogie, je te propose de laisser tes informations dans les commentaires de ce message-ci (les contributeurs continueront, bien sûr, à publier leurs découvertes sous forme de notes).

mardi 31 décembre 2019

Publications Aullène et Monac (c)ia

À Monac(c)ia, les ouvrages sont en vente à l'épicerie et à l'association "Associu di i monacci".
À Aullène, les ouvrages sont en vente à la maison d'hôtes "Villa cardellini" et à "Yoga in Auddè".

- La ronde des fours à pain
- Grottes et orii
- Moulins au fil de l'eau
- Monaccia au XVIIIe
- Transhumance
- Insectes et arachnides de nos villages
- Des granites, des boules, des tafoni et des orii
- Outils et objets d'autrefois
- Vigne et vignerons
- Cinq années de porcelaine


















jeudi 5 décembre 2019

[Nouvelles] Aullène > Festivités > Arbre de Noël.


A l'initiative de Marie-Hélène Fazoni-Favreau
Un premier arbre de Noël réussi aujourd'hui avec le spectacle Christmas Circus.




[Nouvelles] Aullène & Quenza & Serra di Scopamène > Fête de Sant André.


Les 28 et 29 novembre, les enfants de l’#altarocca ont fêté la Sant’Andria ! À Serra di Scopamena, Aullène, Quenza, Levie, Sainte Lucie de Tallano et Zonza, ils sont allés frapper aux portes pour récolter des friandises en chantant la comptine de Sant’Andria ! L’occasion d’un échange intergénérationnel avec les habitants des villages, qui les ont accueillis avec bienveillance.
Cette manifestation était organisée par Communauté de communes #CCAR dans le cadre du Contrat Éducatif Local de l’Alta Rocca.




lundi 2 décembre 2019

|[Nouvelles] Monacia d'Aullène > Marché de Noël 2019.

Quelques photos du marché de Noël 2019 à Monacia d'Aullène.







mercredi 27 novembre 2019

[Nouvelles] Aullène & Monacia d'Aullène > Ecole > Josué Baciocchi, Instituteur en 1849.


Le 02 août 1849, Monsieur Josué Baciocchi, instituteur au hameau de Monacia commune d’Aullène, s’adresse par courrier à Monsieur le Préfet du département de la Corse pour se plaindre du comportement intolérable des membres du conseil municipal et de son maire à son égard et surtout de l’école de Monacia et de ses élèves.
Son important différend qui manifestement l’exaspère porte sur le fait que l’école du hameau de Monacia, où il est affecté, n’est pas équipée du moindre mobilier. Ni table, ni bancs, ni tableau. En fait, la salle est « toute nue ».
Pour argumenter son propos, par comparaison, il fait savoir que l’école d’Aullène est équipée de six bancs et d’un tableau, alors qu’il y a « peu d’élèves » !  Il ajoute ; » pourtant le conseil municipal d’Aullène a voté une subvention de cent francs pour un mobilier dont il n’a pas besoin ! »  Tout cela parce que le hameau de Monacia éclipse la commune d’Aullène. (!?)
Monsieur l’Instituteur s’en remet « au père de toutes les communes du département » pour remédier à l’injustice flagrante que subit l’école de Monacia. Il implore donc Monsieur le Préfet de ne pas approuver la délibération du conseil municipal d’Aullène afin que la somme de cent francs qui a été votée puisse servir à l’école de Monacia.
De nombreux courriers seront alors échangés, entre le Préfet de la Corse, le sous-préfet de Sartène, la mairie d’Aullène et Monsieur l’instituteur Baciocchi.

Le 11 août 1849, Mr le Préfet de Corse communique à Mr le sous-préfet de Sartène, la requête de Mr Baciocchi, instituteur, et demande à être informé de la suite de cette procédure.
Le 27 août 1849, Mr le sous-préfet, répond au Préfet qu’il n’a aucune information de la part du maire d’Aullène, et il suggère à son chef hiérarchique de diviser la somme allouée à l’école d’Aullène pour moitié à l’école de Monacia.
Le 28 août 1849, nouvelle lettre de Mr le sous-préfet de Sartène, qui fait savoir le refus catégorique d’une nouvelle délibération par le conseil municipal d’Aullène pour du mobilier destiné à l’école de Monacia.
S’ensuit, un courrier (non daté) entre la mairie d’Aullène et la préfecture pour dénoncer le caractère litigieux de la demande de l’Instituteur, mettant en doute sa probité et son prestige (sic) et qu’en conclusion suite aux propos erronés de Mr Baciocchi, il n’y a pas lieu de délibérer pour l’école de Monacia.
Le 29 octobre 1849, Mr Baciocchi, répond à Mr le Préfet et s’explique sur les allégations de Mr le Maire qui manifestement sont interprétées en sa défaveur. Pour justifier sa bonne foi, il produit des attestations de Mr le Recteur et du desservant ( ?) et les raisons objectives de la désertification de son école pendant cinq mois de l’année en raison de la transhumance de sa population et du climat insalubre l’été.
Le 25 janvier 1850, Mr le sous-préfet, précise à Mr le Préfet, que du mobilier sera livré prochainement à l’école de Monacia, en raison de la commande à exécuter approuvée par les soins de Préfet et adressée à Mr le Maire d’Aullène (?!)
Le 28 mars 1851, le sous-préfet, informe par courrier le Préfet, de la réception d’une lettre émanant de Mr le Maire d’Aullène, qui fait savoir que le mobilier de l’école de Monacia, n’a pu être confectionné en raison du manque de fond de la caisse municipale (???).

En conclusion, comment cette triste histoire s’est elle terminée ? En l’absence d’archives, il est difficile d’affirmer une quelconque solution…
Finalement, la création en 1863 de la commune de Monacia, détachée de sa tutelle Aullènoise, aura au moins permis de ne plus partager ce genre de difficulté et d’apaiser les esprits et certaines tensions administratives.
(Ci joints quelques extraits des correspondances..)